Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur : Mot de passe : Se souvenir de moi
  • Page :
  • 1
  • 2
  • 3

SUJET :

Définitivement plus de parapente à la Pointe de la Crêche ? 15 Déc 2020 12:38 #17286

  • svp59
  • Portrait de svp59 Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Administrateur
  • Messages : 824
  • Remerciements reçus 666
D'abord merci à tous ceux qui participent à ces enquêtes et qui visiblement y ont passé du temps , Jean-Luc , Guillaume , Thomas , Olivier ..etc .avec de vrais bons arguments

Il reste quelques jours pour ces 2 enquêtes : jusqu'au 18 décembre pour l'arrêté de classement en espace naturel du la pointe de la Crèche - celui ci se fait en ligne voir l'adresse sur le 1er post de ce sujet et jusqu'au 21 décembre pour les arrêtés Préfectoraux de Protection du Biotope via email à
sen.dreal-hauts-de-france@developpement-durable.gouv.fr

Il est impératif de personnaliser , par question de copier coller , une photocopie n'amène pas de poids supplémentaires c'est même contre-productif
Pour autant je vous poste ici mes réactions :
Arrêté Classement Espace Naturel Crèche

Auteur:
Jean-Pierre Montuelle , président du club de parapente Raz'Motte

Adresse de messagerie:
xxxxxx@xxxxx
Sujet:
Enquête publique site de la Crèche , et parapente .

Message:
La création d’un espace naturel autour de la Pointe de la Crèche est tout à fait respectable et bloquera toute velléité de construction sur cette espace. La géographie de site, ses perspectives, son histoire, sa faune et sa flore méritent effectivement une protection au vu de sa situation de cet environnement, son histoire et en cela ce projet d’arrêté est une bonne nouvelle.
En revanche il ne doit pas et ne peut pas « être mis sous cloche », et doit continuer à être accessible à tous les amoureux et utilisateurs de la nature. La rareté des espaces naturels dans le Nord Pas de Calais en font une des régions les moins bien loti en France de ce point de vue, encore plus rapporté à sa population.
En tant que pratiquant d’un loisir, le parapente, en lui-même respectueux de la nature et son environnement, n’utilisant que l’air et le vent pour se mouvoir, je forme des vœux pour pouvoir continuer à y pratiquer ce loisir si calme, et si léger et profiter de ce site si rare et si beau.
En tant que président du plus important club de parapente du Nord Pas de Calais , le Club Raz’motte , 80 rue Yves Decugis 59650 Villeneuve d’Ascq et de ses 130 membres , je souhaite fortement en mon nom propre et en tant que représentant de mon club , que la pointe de la Crèche côté Sud-Ouest continue à être accessible à tous les parapentistes , ce site est unique dans les Hauts-de –France de par sa configuration et son accessibilité à des pilotes débutants et/ou en formation . Il n’y a pas d’autres sites où l’on peut faire ses premiers vols en toute sécurité dans la région. Ce site est de plus doté d’un régime de vents dominants Ouest / Sud-Ouest et représente une part importante des possibilités de vols dans la région.
Par ailleurs, ce site est facilement accessible à des baptêmes en Tandem , un attrait pour le tourisme dans la région et une source de revenu non négligeable pour tous les clubs de parapente . Par exemple le club Raz’motte possède une liste d’attente de plus de 300 noms pour des baptêmes en parapente sur la Côte d’Opale.
Nous avons par ailleurs de nombreux projets en cours , sur les baptêmes en Tandem à destination des Personnes à Mobilité Réduite , et la découverte de l’activité à des publics mixtes et paritaires , d'origines et d'horizons divers et permettre à des personnes issues des milieux sociaux défavorisés de découvrir le plaisir de voler .
Le club Raz’motte et ses membres s’engageront, comme ils le font déjà, pour le respect intégral du site, mais il faut conserver une part d’accès à la nature, sous peine d’avoir l’impression d’être puni alors que ce loisir est un des plus écologistes qui soit : pas de moteur, pas de déchets , pas de bruit . Nous demandons juste à garder notre zone de décollage , côté SO de la pointe , un espace de quelques dizaines de metres carrés au moyen d’une convention de site identifiant les utilisateurs comme c’est le cas aujourd’hui avec le club Paralaile62 qui gère les accès .
La protection de la nature ne peut pas se faire au détriment de ses utilisateurs.
Je reste à votre disposition pour renseignement et discussion .
Respectueusement
Jean-Pierre Montuelle , Président du club Raz’Motte
Coordonnées personnelles



2ieme projets APPB ( oui il y a un petit peu de redite entre les 2 mails mais ce ne sont pas les mêmes interlocuteurs .)

Madame , Monsieur

Je suis président du plus grand club de parapente des Hauts de France, membre de la Fédération Française de Vol Libre , fort de 130 membres et utilisateurs depuis des années des sites de vol du Cap Blanc-Nez et de la pointe de la Crèche .

La protection des oiseaux et des espèces menacées est en soi une bonne nouvelle et un arrêté de protection d’espèces menacées est toujours une bonne idée .

Pour autant les justifications de ces deux arrêtés sont pour le moins sujettes à caution. Les preuves apportées sont discutables et relèvent plus de craintes que de faits réels et s’apparente plus à : « dans le doute , je prends les conditions les plus strictes »

Lors de la réunion organisée à ce sujet entre les représentants des parapentistes , le Conservatoire du Littoral , EDEN62 , DREAL le 3 juillet 2020 par Madame la Sous –Préfète de Boulogne/Mer à laquelle j’ai eu l’honneur de participer , il n’est pas apparu clairement que

1)le Fulmar Boréal est en danger sur nos Côtes et au contraire au niveau mondial , européen et français ce n’est pas du tout une espèce en danger.

2) le parapente en tant que tel est une menace pour ces espèces, en dehors des périodes de nidification et sur les sites concernés. Les arguments rapportés par EDEN62 ne sont absolument pas scientifiques et très peu convaincants .

Par la suite le club Paralaile62 vous a fait part de son argumentation que je reprends ici :

Nous considérons que ces arrêtés sont abusifs (en l’état) sur la durée d'interdiction mais également sur les limites des secteurs concernés : - Sur le plan géographique d'abord. Il n'y a jamais eu de nidification de Fulmar boréal sur le côté Sud de la Pointe de la Crèche, et sur les falaises du Cap Blanc Nez les derniers nids sont au niveau du 1er forage du tunnel. Tous les documents publiés l'attestent. - Sur le plan de la durée ensuite. L’interdiction repose sur une période de nidification de 8 mois. Or, comme l'écrivent les spécialistes, la période de reproduction des Fulmars est de 4 mois. Alors, pourquoi ces interdictions ? D'autres régions sont concernées par la préservation des mêmes colonies d'oiseaux nicheurs, notamment la Normandie. Ces régions ont fait le choix de concilier les activités humaines et la sauvegarde des oiseaux. Pour preuve, L' APPB concernant les falaises du Bessin interdit le vol uniquement pour les aéronefs motorisés et uniquement 6 mois de l’année (voir Annexe 2. APPB des Falaises du Bessin occidental). Depuis plus de 10 ans, une convention liait le club de parapente local, le Conservatoire du littoral, le conseil général du pas de calais et EDEN 62 Cette convention a permis d'encadrer la pratique du parapente sur les sites des 2 Caps et notamment de faire respecter la période d'interdiction de vol. (Voir Annexe 3 : Convention entre le club paral'aile 62, le Conservatoire et le C.G. 62). Il semble que cet engagement réciproque fût une réussite puisque l'évolution des effectifs des populations d'oiseaux concernés est à la hausse sur le site des caps (voir Annexe 4 : Bilan reproduction 2019). Notre constat est simple : ces arrêtés ont plus pour objectif de mettre 'sous bulle' le site des Caps que de protéger les oiseaux

Ces sites ne doivent pas et ne peuvent pas « être mis sous cloche », et doivent continuer à être accessibles à tous les amoureux et utilisateurs de la nature. La rareté des espaces de nature ouverts au public dans le Nord Pas de Calais en font une des régions les moins bien loti en France de ce point de vue, encore plus rapporté à sa population.

En tant que pratiquant d’un loisir, le parapente, en lui-même respectueux de la nature et son environnement, n’utilisant que l’air et le vent pour se mouvoir, je forme des vœux pour pouvoir continuer à y pratiquer ce loisir si calme, et si léger et profiter de ces site si rares et si beaux.

En tant que président du plus important club de parapente du Nord Pas de Calais , le Club Raz’motte , 80 rue Yves Decugis 59650 Villeneuve d’Ascq et de ses 130 membres , je souhaite fortement en mon nom propre et en tant que représentant de mon club que ces sites continuent à être accessible à tous les parapentistes , la Crèche Sud-Ouest pour son accessibilité ce site est unique dans les Hauts-de –France de par sa configuration et son accessibilité à des pilotes débutants et/ou en formation . Il n’y a pas d’autres sites où l’on peut faire ses premiers vols en toute sécurité dans la région. Ce site est de plus doté d’un régime de vents dominants Ouest / Sud-Ouest et représente une part importante des possibilités de vols dans la région. Quand au site de Blanc Nez , je vous invite à consulter cette vidéo qui vous montrera la beauté du site , et l’impact nul en terme d’environnement des parapentistes respectueux de la nature :

https://www.youtube.com/watch?v=RUJ11Xn_5uw

Nous avons une liste de 300 noms en attente de baptêmes en Tandem sur la côte d'Opale .

Nous avons par ailleurs de nombreux projets en cours , sur les baptêmes en Tandem à destination des Personnes à Mobilité Réduite , et la découverte de l’activité à des publics mixtes et paritaires , d'origines et d'horizons divers et permettre à des personnes issues des milieux sociaux défavorisés de découvrir le plaisir de voler .

Les restrictions d’accès à ces sites signera la fin d'une grande partie de ses projets .

Le club Raz’motte et ses membres s’engageront, comme ils le font déjà, pour le respect intégral de ces sites, mais il faut conserver une part d’accès à la nature, sous peine d’avoir l’impression d’être puni alors que ce loisir est un des plus écologistes qui soit : pas de moteur, pas de déchets , pas de bruit .

La protection de la nature ne peut pas se faire au détriment de ses utilisateurs.

Je reste à votre disposition pour renseignement et discussion .

Respectueusement

Jean-Pierre Montuelle , Président du club Raz’Motte

Coordonnées personnelles
Jean-Pierre Montuelle / Zéro 6 6 un 8 5 4 7 SIX 5
Membre du CD - Treuil et outils numériques / projets divers
EX Président Razmotte - Formateur Treuilleur qualifié FFVL :-) -
PHI TENOR XL / Buzz Z5 /Epsilon 7 /Dolpo2 / Alpha 4 Altirando 2&3
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: thomasm, guillaumetiti, Obi Wan, JIHEL

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Définitivement plus de parapente à la Pointe de la Crêche ? 15 Déc 2020 13:23 #17287

  • guillaumetiti
  • Portrait de guillaumetiti
  • Hors Ligne
  • Fan de cross parapente avec des amis!
  • Messages : 614
  • Remerciements reçus 233
Merci Jean Pierre et Alain de votre implication !
Bravo pour tes deux réponses jp, réponses auxquelles j'adhère parfaitement... Comme à celles des autres membres du club qui mettent en avant notre grand respect de la nature et d'une législation raisonnée (comme on dit maintenant !), à la fois protectrice et nous permettant de voler en symbiose avec notre environnement ! :)
voile Delta 4 L
0 six 23 60 et un , 69 cinquante et 1

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Définitivement plus de parapente à la Pointe de la Crêche ? 16 Déc 2020 11:02 #17289

  • JIHEL
  • Portrait de JIHEL
  • Hors Ligne
  • Messages : 65
  • Remerciements reçus 23
Oui, merci JP, ton argumentation me parait en particulier plus pertinente que celle de paral'aile 62. Il convenait effectivement de souligner que la protection de la nature "ne doit pas se faire au détriment de ses utilisateurs" dès lors que leurs activités restent respectueuses de celle-ci.

On pourrait aussi se poser la question de savoir s'il ne serait pas utile de rédiger un courrier à adresser directement au préfet au nom de tous les membres de razmotte. Est-ce que la DREAL ne risque pas de "filtrer" les réponses à l'enquête publique?
Jean-Luc BARBET
SUPAIR Step/ OZONE Mojo 5/ Advance Success 4
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: guillaumetiti

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Définitivement plus de parapente à la Pointe de la Crêche ? 16 Déc 2020 14:04 #17291

  • guillaumetiti
  • Portrait de guillaumetiti
  • Hors Ligne
  • Fan de cross parapente avec des amis!
  • Messages : 614
  • Remerciements reçus 233
oui tout à fait d'accord avec l'idée d'envoyer un courrier directement au préfet de région
(peut etre avec copie aux différents clubs de la région hauts de france! )

quelqu'un peut il essayer de faire un courrier reprenant synthétiquement l'ensemble des point pertinents développés ici par nos membres et ceux de parallaile, sur un courrier adressé directement au préfet?
Ce courrier , pour moi, devrait être un peu moins analytique , mais reprenant plus l'aspect humain et défenseurs de l'activité parapente (sans moteurs!) dans la région.
Et notamment que nos sommes des citoyens responsables et amoureux de notre environnement. le conservatoire du littoral n'ayant pas vocation a être le seul garant de la défense de nos côtes !

qui pourrait s'en charger très rapidement?
pour ma part je suis un peu débordé actuellement!

merci d'avance !

guillaume
voile Delta 4 L
0 six 23 60 et un , 69 cinquante et 1

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Définitivement plus de parapente à la Pointe de la Crêche ? 17 Déc 2020 12:09 #17292

  • JIHEL
  • Portrait de JIHEL
  • Hors Ligne
  • Messages : 65
  • Remerciements reçus 23
Dernière précision:
C'est l'enquête publique sur le classement de la Crèche qui se termine le 18/12
Celles sur les projets d'arrêtés (APPB) pour la Crèche et le cap Blanc Nez s'achèvent le 21/12

Contrairement à ce que tu suggères JP, je pense que si on n'a pas trop le temps ou le courage de rédiger une réponse originale à ces enquêtes, on peut au minimum dire qu'on se joint à la position de notre président en une phrase ou deux suivies donc d'une copie de la lettre du Président correspondant à l'enquête à laquelle on répond. C'est en tout cas mieux que de ne rien faire
A suivre...
Jean-Luc BARBET
SUPAIR Step/ OZONE Mojo 5/ Advance Success 4
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: thierryfournier

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Définitivement plus de parapente à la Pointe de la Crêche ? 17 Déc 2020 23:31 #17293

  • Nico
  • Portrait de Nico
  • Hors Ligne
  • Air Design Rise 3 / Ozone Ultralite 4
  • Messages : 68
  • Remerciements reçus 64
Bonjour à tous,

Voilà ma contribution postée à l'instant sur le site de la préfecture. Beaucoup moins documentée que les messages précédents mais avec mes tripes, en espérant que nos messages soient entendus...


Madame, monsieur,

Je réagi au projet d’interdiction de la pratique parapente sur le site de la pointe de la Crèche à Wimereux.

Je suis un enfant du nord, né à Lille et élevé dans cette région qui m’a façonné et que j’aime. Je suis aussi un passionné de nature, de grands espaces et de paysages, un amoureux des éléments et des êtres vivants. Pour mon malheur il a fallu que je me passionne pour le parapente plutôt que pour la voile. En effet, à l’âge où nombre de mes amis se mettaient à la planche, au catamaran ou au kitesurf, c’est vers le ciel que déjà mon regard se tournait. Je dis pour mon malheur parce qu’il faut bien avouer que la terre du nord n’est pas très propice au vol libre. Peu de sites praticables, de rares journées volables dans l’année, c’est avant tout une activité qui invite à la patience et à l’humilité. A la contemplation aussi, aux interminables rêveries qu’accompagnent inlassablement nos amis les oiseaux, nos maîtres à voler.

Pourquoi ne pas partir vivre en montagne me direz-vous ? Je me suis maintes fois posé la question et la réponse est chaque fois plus évidente. Si au sortir de mes études j’ai choisi de rester dans le nord et d’y fonder ma famille. Si j’ai choisi de m’y investir sur le plan professionnel et associatif, c’est à cause des gens du nord. C’est parce que j’ai acquis la conviction qu’on peut construire ensemble de belles choses quand on prend le temps de se connaitre. Et c’est parce que je ressens ici plus qu’ailleurs que « vivre ensemble » signifie « vivre avec » et non pas « vivre à côté ». Alors fort de cette conviction je m’attache chaque jour à tisser des liens, créer des connexions, rapprocher, confronter, comprendre, échanger. Je m’attache à construire un environnement dans lequel chacun trouve sa place dans le respect des autres.

Vous comprenez dès lors que ce projet d’interdiction de vol à la crèche me laisse perplexe. Il m’interroge pour deux raisons. Sur le fond d’abord parce que l’activité du vol libre au-delà d’être peu intrusive est aussi très marginale en termes de pratiquants (moins de 2.5% des usagers du site) et parce que l’impact du vol libre sur la nidification des fulmars boréals n’est pas démontré. Sur la forme ensuite parce qu’il revient à marginaliser une activité sans laisser à ses pratiquants l’opportunité de faire des propositions et d’apporter des solutions.

La communauté des parapentistes forme un groupe mature et responsable qui a mainte fois démontré sa capacité à s’organiser, se réguler et s’astreindre à des exigences extérieures. Il suffit pour s’en convaincre de constater le strict respect des périodes d’interdiction de vol qui sont déjà en vigueur, d’observer la rigueur exemplaire avec laquelle le club Paralaile 62 organise la gestion des sites côtiers et sensibilise ses usagers. Les parapentistes sont dans leur grande majorité des amoureux de la nature, ils savent mieux que personne ce qu’ils doivent aux éléments, ils connaissent la fragilité de la nature et savent l’importance de la préserver. Au-delà de ça, le monde du parapente a une habitude du dialogue qui est inscrite dans l’essence même de notre activité. La spécificité de notre sport nous amène en effet à partager l’espace avec les autres usagers du ciel et à dialoguer en permanence avec des instances extérieures (collectivités, aviation civile, armée, réserves naturelles, clubs aéronautiques, etc.). Nous refuser ce dialogue c’est nier notre capacité à apporter des solutions et à être rigoureux dans leur mise en application, c’est tirer une croix sur une activité vecteur d’attractivité et jouissant d’une très bonne image dans le public, c’est nier la possibilité même qu’une coexistence est possible.

Alors au-delà même de mon cas personnel et la restriction possible de ma pratique sportive, je m’émeus de ce qu’on ne sache plus aborder ces questions autrement que par des décisions arbitraires, qu’on ne se laisse même plus l’espoir d’une solution concertée qui permettrait à tous de sortir grandi de cette situation.

Pourtant je garde espoir et j’appelle de mes vœux un dialogue constructif et apaisé qui nous permettrait à tous d’affirmer avec fierté que dans le nord on sait bâtir des ponts plutôt que des clôtures.

Respectueusement

Nicolas GANTOIS
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Laurent, guillaumetiti, Obi Wan, thierryfournier

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Définitivement plus de parapente à la Pointe de la Crêche ? 18 Déc 2020 02:20 #17294

  • guillaumetiti
  • Portrait de guillaumetiti
  • Hors Ligne
  • Fan de cross parapente avec des amis!
  • Messages : 614
  • Remerciements reçus 233
Superbe courrier également Nicolas ! Merci !
voile Delta 4 L
0 six 23 60 et un , 69 cinquante et 1

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Définitivement plus de parapente à la Pointe de la Crêche ? 19 Déc 2020 13:29 #17295

  • guillaumetiti
  • Portrait de guillaumetiti
  • Hors Ligne
  • Fan de cross parapente avec des amis!
  • Messages : 614
  • Remerciements reçus 233
Rebonjour à tous

Voici ci dessous le message personnel adressé au préfet que j'ai fait circuler sur LinkedIn et Facebook dernièrement
2746 vues tout de même et 46 like ou repartages
Si le club est d'accord je peux l'envoyer par courrier au préfet... Cela n'empêche pas le courrier du président je pense ?

Bien entendu jai également répondu directement aux enquêtes ! Merci à tous ceux qui l'on fait également !
:)



Monsieur le préfet, Permettez nous de voir encore ces magnifiques images de parapente au blanc nez et à la pointe de la crèche !
Deux enquêtes publiques se terminent ces jours ci, remettant en cause notre activité !

Nous, parapentistes des hauts de France, volant sans moteur dans le silence sommes également respectueux et parmi les premiers défenseurs de la nature !

Depuis plusieurs années, Les clubs locaux ont déjà mis en place, et fait respecter, un protocole permettant de préserver une période de 4 mois pendant la nidification du fulmar boréal.. dont les populations reaugmentent doucement... Alors pourquoi une demande d'interdiction de 8 mois par an ?

Sommes nous des boucs émissaires alors qu'une étude à montré que l'ingestion des micro plastiques pouvait être la cause la plus probable de la mort de juvéniles ?

Et que dire du regard émerveillé de ces touristes, enfants ou adultes, qui nous admirent du haut du blanc nez et que nous enmenons parfois en biplace ??

Continuons plutôt à travailler ensemble dans une cohabitation harmonieuse entre les défenseurs des oiseaux et nous même sous nos belles ailes de tissu... comme cela se fait pourtant dans d'autres régions de France !

Pour en savoir plus lnkd.in/en54_QE
voile Delta 4 L
0 six 23 60 et un , 69 cinquante et 1
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Alex68

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Dernière édition: par guillaumetiti.

Définitivement plus de parapente à la Pointe de la Crêche ? 24 Sep 2022 19:09 #18080

  • Olivier Deb
  • Portrait de Olivier Deb
  • Hors Ligne
  • Messages : 78
  • Remerciements reçus 47
J'ai volé à la Pointe de la Crèche jeudi avec un vent orienté Sud Ouest (donc côté Boulogne) et c'était bien sympa d'y retourner
Seul problème, l'ancien décollage Sud est maintenant entouré de barbelés . On a donc étendu la voile juste à côté. Mais c'est nettement moins pratique qu'avant : pour ne pas être dans le rouleau, il faut placer sa voile en haut du terrain, la voile a tendance à nous tomber dessus si on n'a personne pour la maintenir et on décolle dans une pente assez forte.

En images :






Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Alain, thomasm, Laurent, thierryfournier

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Dernière édition: par Olivier Deb.
  • Page :
  • 1
  • 2
  • 3
Temps de génération de la page : 0.293 secondes
Propulsé par Kunena