Le parapente treuillé dans le Nord

News :

2018 : Le club a investi dans un véhicule tout terrain et un treuil dévidoir électrique.
Les treuilleurs ont été formés à son utilisation et nous pouvons maintenant treuiller sur des pistes sinueuses et sur la plage de Zuydcoote.

6 Treuilleurs formés au premier semestre 2017 et une formation qui aura mis en évidence la sensibilité de notre machine actuelle. Nous avons eu quelques pannes.

Nous sommes encore limités aux pistes de treuil dont nous disposons : Zuydcoote et le Parc des îles. 

 

Historique :

 Le Parapente est une activité le plus généralement pratiquée en montagne. Cependant, dans le Nord de la France et d’une manière générale dans les pays de plaines, les amateurs ont imaginé un autre moyen de s’envoler, sans pour autant emporter de moteur : le vol avec décollage au treuil.

Ce dossier présente cette activité et détaille les besoins en terme de piste d’envol.
Pour accompagner le développement de l'activité, le comité départemental de Vol Libre du Nord et le club-école de parapente Raz’Motte sollicite les communes pour autoriser la pratique sur de nouvelles pistes.

Ce dossier est articulé comme suit :

1-    Qui sommes-nous ?
2-    Le treuil, principe et fonctionnement
3-    Le treuil, description
4-    La procédure
5-    La piste idéale pour le treuillé
6-    Les règles de fonctionnement
7-    Quand volons-nous ?

Les activités se font sous l’entière responsabilité des treuilleurs et des pilotes.

 

1 - Qui sommes-nous ?

Le club-école Raz’Motte est Labellisé club école français de Vol Libre par la fédération française de vol libre (FFVL)
Le club école est assuré pour ses activités auprès la FFVL. 


Agrément Jeunesse et Sports N° 59S2931
Affiliation à la FFVL N° 29051
N° SIRET : 448 277 889 00011
N° APE / NAF : 926C
N° d’enregistrement en préfecture : W595016670

 

Président: Hugues Bourdelle
Moniteur brevet d'état.
Treuilleur qualifié

Coordinateurs de l’activité Treuil:   Jean Pierre Montuelle et Mickaël loock
Treuilleurs qualifiés

Correspondant Belge : Michel Debacker Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 
Moniteur fédéral et Formateur de treuilleur

email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Les pilotes :

Pour participer à l’activité et être treuillés, les pilotes doivent OBLIGATOIREMENT :

   - être licenciés à la Fédération de Vol Libre française (FFVL) ou belge (FBVL) ;
   - être couverts par une assurance RCA (Responsabilité civile aérienne) ;
   - posséder un niveau de brevet initial ou être encadré par un moniteur.

Les pilotes biplaceurs  (tandem) du club école possèdent la qualification fédérale et sont assurés pour l’emport de passagers.

 

Les treuilleurs :

Un treuilleur est une personne formée spécifiquement à cet activité, ayant une qualification fédérale de Treuilleur. Il est responsable du pilote pendant la phase de montée.

 

2 - Le treuil, principe et fonctionnement

C’est un système de mise en vol grâce à un moteur (treuil fixe) ou un véhicule roulant (treuil dévidoir), contrôlant la force de traction sur un câble technique en nylon, utilisé pour faire gagner de l’altitude (plusieurs centaines de mètres) au parapente. De tels systèmes existent aussi pour les planeurs et les parachutes ascensionnels.

Enrouleur fixe ou dévidoir mobile, le treuil tracte le parapente selon le même principe de vol qu'un cerf-volant, avec un pilote en dessous. Lorsque le parapente a atteint une hauteur maximale d’ascension, il se largue et effectue son vol en autonomie. Le treuilleur rembobine alors le câble entièrement avant qu’il ne tombe au sol grâce à un petit parachute à ouverture automatique.

Les treuils doivent respecter le cahier des charges de la fédération Française. Plus de 200 treuils sont homologués en 2012 par la Fédération Française de Vol Libre. L'activité treuil est pratiquée par des treuilleurs formés et qualifiés par la Fédération Française de Vol Libre. Leur formation leur permet de s'adapter aux différentes situations pour réaliser des treuillés en toute sécurité.

 

 3 - Le treuil : description

Les différents types de treuils

Un treuil fixe est installé à une extrémité de la piste sur laquelle on déroule le câble. Le treuil enroule pour tracter le parapente. Ce système nécessite un moteur suffisamment puissant, comme un moteur de voiture.

Un treuil dévidoir est installé sur un véhicule porteur. L’ensemble circule sur le chemin pendant la treuillée en déroulant le câble. La force de traction est régulée par le freinage de la bobine qui se dévide. Le moteur du treuil n’est alors nécessaire que pour rembobiner le câble à vide, une fois le parapente largué.

Le treuil mixte est capable de fonctionner en fixe ou/et en dévidoir.

 

Nos machines :

Le treuil fixe est enregistré aux fédérations Française et Belges
Homologation FFVL:  N° Treuil : 2008/11   Type de treuil : Mixte.

Le treuil dévidoir est enregistré à la fédération Française. N° Treuil 2018/03

Elles peuvent dérouler 1500m de câble. Ce câble (fabrication Cousin) est spécifique à l’activité.
Equipé d’un parachute de bout de ligne afin de rembobiner le câble entièrement avant qu’il ne tombe au sol.

  

4 - La procédure

1.    Le pilote prépare son matériel sur l'air de décollage.
2.    Lorsque le treuil est prêt, il s'accroche au câble.
3.    Un contrôleur (le starter) vérifie que tout est en ordre.
4.    Le pilote gonfle sa voile et le treuillage commence doucement.
5.    Si tout se passe bien le treuilleur augmente la traction jusqu'à 60% du poids du pilote. Généralement il faut 3 à 4 m pour prendre son envol.
La montée ne dure que + ou- 2 minutes, l’altitude varie de 200 à 450 m.
6.    Arrivé à la fin de la montée, le pilote tire sur le largueur et devient autonome (il plane à la recherche d’ascendances afin de rester en vol le plus longtemps possible).

 Atterrissage :
Nous laissons une centaine de mètres de chemin dédié à l’atterrissage. Les pilotes doivent d’atterrir sur ces 100m (quelques mètres suffisent) de chemin afin de ne pas abîmer les cultures.
Sitôt atterri, le pilote replie sa voile en bouchon, cela se fait en quelques secondes et permet de libérer rapidement le chemin.

 

5 - La piste idéale pour la pratique du treuillé

Pour pratiquer le treuil fixe, un chemin carrossable rectiligne et un espace dégagé de tout obstacle de part et d’autre est nécessaire.

Pour pratiquer le treuil dévidoir, il suffit d'un chemin carrossable et dégagé de tout obstacle.

Le minimum est une piste de 600m, l’idéal est une piste de 1000m ou plus.

 Le vent devra être dans l’axe de la piste à +/- 40° pour pouvoir l’utiliser.

 On comptabilise plusieurs sites autorisés et officialisés pour la pratique du treuillé dans la région. Cf Sites.

 

 6 - Les règles de fonctionnement

Les pilotes agissent en personnes responsables et ont comme obligations :

-    Respect des exploitations agricoles :
-    respect des cultures
-    priorité au passages des véhicules agricoles
-    Respect des autres activités :
-    pas d’activité les jours de chasse
-    priorité au passage des promeneurs, cyclistes, joggeurs, etc
-    Respect de toute règle particulière que le chemin et son environnement peut nécessiter.

Afin de signaler l’activité aux personnes susceptible de fréquenter le chemin utilisé, voici un des panneaux que nous plaçons à chaque entrée du chemin.

 

7 - Quand volons nous ?

Les journées d’activité sont principalement en week-end et dépendent de la météo :

Le vent : il ne peut dépasser 25km/h
La direction du vent : axée sur le chemin
Temps dégagé : pas de vols si la visibilité est mauvaise ou s’il y a risque de pluie.